• maurevans2027

Le reflet des Gris



Je vous propose cet extrait d’un chapitre de L’éveil du Dieu Serpent, à la fois roman d’anticipation, thriller ainsi qu’une histoire d’amour intemporelle, dont vous trouverez d’autres extraits et des précisions sur le lien ci-dessous :


Chapitre : Le reflet des Gris


Concept universel : Avec un service de communication dédié, y a-t-il une contingence, ou un état de fait aussi mauvais soit-il, que l’on ne pourrait faire passer pour un prodige ou une nécessité faisant loi ?




— Nous ne pouvons les laisser faire. L’engeance grise progresse, et si nous ne la freinons pas, nous ne pourrons plus aussi bien influencer les autres.

L’Hybride jaugea un instant le Reptilien, conscient de sa propre condition particulière qui le plaçait, chaque fois, dans une position délicate et amenait la défiance chez les autres races. Mais quand le Reptilien parlait des « autres », il parlait des Humains. L’ascendant qu’exerçaient les Reptiliens et leurs dérivés sur la race humaine se renforçait du fait même de la technologie qui prenait une place de plus en plus prégnante dans ce monde. Mais il en était de même pour toutes les exoraces en provenance des mondes alentour. Les Reptoïdes ne détenaient pas la panacée du contrôle de l’espèce autochtone terrienne. Sans compter que si la technologie exponentielle favorisait une emprise plus efficiente sur des corps humains, elle permettait également une échappatoire pour ceux-là et une plus large et plus rapide émancipation des spécimens humains les plus brillants. Croissance d’un côté, décroissance de l’autre. L’équilibre des évènements requérait leur place dans les manquements et les vides des aléas des existences.

— Qu’envisages-tu ?

Le Reptilien marqua un temps d’hésitation avant de suggérer :

— Nous préparer plus rapidement, et les surprendre tous en agissant plus tôt, les factions de Gris de quelles que phratries qu’ils soient, comme les Humains.

— Nous ne sommes pas prêts, Leshh.

— Eh bien, faisons en sorte de l’être.

L’Hybride argua, impatient :

— Fournis-moi davantage de ce que je t’ai demandé.

— Tu les auras. Combien en plus ?

— Une centaine, rien que dans le secteur.

Le nombre avancé était conséquent, mais Khanaen voulait tester l’autre, et voir jusqu’où celui-ci accepterait d’aller pour parvenir à ses fins.

— Tu imagines bien que nous n’allons pas passer inaperçus. Les disparitions vont faire du grabuge et alerter notre ennemi.

— Tout dépend de ce que l’on veut. Et il semble que tu sois pressé.

— Pas « moi », mais « nous ». Mets-toi dans le crâne que tu appartiens à notre espèce, Khanaen. Tu n’es pas des leurs.

— Je ne l’oublie pas. Cesse de me le rappeler à tout bout de champ. Les Draecos sont-ils en phase avec nos leaders respectifs ?

— C’est l’un de nos problèmes récurrents. Nous ne sommes pas suffisamment soutenus. Certains de ceux que nous avons identifiés ne nous suivent pas, et pour les autres… il reste de l’ouvrage.

Khanaen grogna. Sans un minimum d’encouragement par la symbolique des Draecos, leurs plans tomberaient à l’eau.

— Tu sais parfaitement que sans eux, cette opération est vouée à l’échec, Leshh.

— Que préconisez-vous, toi et tes semblables ?

— Comme tu me le faisais remarquer tout à l’heure, moi et mes semblables sommes une partie intégrante de votre force de frappe. Nous sommes à vos côtés. Mais nos légions ne suffiront pas.

— Propose donc un programme pour appâter ceux qui se terrent encore, quelque part sur ce monde et sur ceux des systèmes proches.

— Je crois que vous ne devriez plus les harceler en les menaçant de les incorporer de force ou en leur faisant miroiter notre hiérarchie en place. Les Draecos et leurs fidèles dédaignent les méthodes rétrogrades et s’en affranchissent.

— Qu’en sais-tu, toi ?

— J’en ai côtoyé un certain nombre, qu’ils soient des élites reptiliennes ou bien du Haut commandement Draeco. Beaucoup me disent qu’ils ne veulent plus d’un monde comme ce qu’a été le nôtre avant l’essaimage sur Terre.

— Les mêmes sempiternels procès. Un débat stérile qui n’en finit pas. Nous possédons nos propres élites de mercenaires qui fouinent les décombres de notre civilisation, ici même, sur Terre, afin de récupérer ceux qui peuvent l’être, qu’ils se terrent ou pas. Par la force, s’il le faut.

— Oui, mais une polémique qui dure depuis trop longtemps. Le peuple reptilien dans son ensemble exige d’être écouté.

— Litanie pour les faibles.

— À vos yeux, Leshh. Et aux yeux de ceux qui vous ressemblent.

— Parlez pour vous. Vous êtes trop proche de la fange dont vous vous êtes extraits. Le reflet des Gris est encore sur vous, Khanaen.

— Pas uniquement des Gris, Leshh, un reflet de votre race également. Vous ne m’avez pas raté avec vos croisements.

L’Hybride voulut poursuivre, mais décida tout à coup de couper court à la discussion qui s’éterniserait autant que le Reptilien de souche resterait dans l’optique d’un non-changement.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Votre auteure, Christine Barsi :

18 vues0 commentaire